... Michel Jean-Nicolas Weiland

  • ... Michel Jean-Nicolas Weiland
  • ... Michel Jean-Nicolas Weiland
  • ... Michel Jean-Nicolas Weiland
  • ... Michel Jean-Nicolas Weiland



Rencontre avec Michel Jean-Nicolas Weiland

 

 

Le décathlonien de la photo”, voilà comment Michel Jean-Nicolas Weiland se qualifie ! Une dénomination plutôt réaliste du personnage hyperactif qui oscille entre photo de rue, portrait en extérieur, paysage et architecture. En effet, sa photographie se fait au fil de l'eau, selon ses envies et l'environnement qui l'entoure.

 

Sa passion pour la photographie a commencé petit, lorsque sa marraine lui fait cadeau de son premier boitier. D'abord en argentique, puis il passe le cap du numérique, mais c'est au moment de son départ en retraite, en 2013, que Michel affirme sa passion.

 

 

Avec comme premier objectif d'”arrêter de shooter en mode automatique et d'apprendre à dompter son boitier”, il intègre l'association messine Photo-Forum il y a 4 ans. “Le club me permet de pratiquer une activité tout en étant au contact de gens passionnés” nous confie-t-il. Rapidement, Michel s'investit dans le comité de Photo-Forum et devient responsable de l'organisation des workshops. Un chemin tout tracé pour cet adepte de workshops en tous genres : “j'ai fait de nombreux workshops, avec Rémi Pozzi sur le paysage ou avec Alexandre Parrot sur le Noir et Blanc”. Son dernier workshop avec Bruno Dubreuil sur le cadrage et la composition lui a notamment permis de redécouvrir ses images et de voir la photographie sous un angle nouveau.

 

La particularité des photographies de Michel ? La diversité, sans hésitation possible ! “Je ne comprends pas qu'on puisse s'arrêter à un type de photographie, chez moi, il y a de tout, parce que j'aime la découverte” insiste-t-il. Son ouverture d'esprit et sa curiosité le poussent hors des sentiers battus : portrait, studio, architecture, street photography, Michel les expérimentent tous.

 

Avec l'équipe de noctambules de Photo-Forum, Michel arpente les rues de Metz de nuit à la découverte du patrimoine messin et de ses lumières. Au programme, pauses longues et prises de vues panoramiques. Et la récompense est grande car les clichés de l'équipe des sorties de nuit de Roland Cura sont régulièrement exposées à Metz.

 

 

 

Muni de son Canon 6D, souvent accompagné de son objectif 24-70, Michel va à la rencontre des autres. Dans le cadre d'un récent projet photographique, il frappe aux portes de personnes âgées qu'il photographie de leur intimité. C'est ce rapport aux gens que Michel affectionne particulièrement. Ce regard humain, il le puise dans les travaux photographiques de Doisneau ou encore Cartier Bresson, de cette photo ou “tout est juste et à sa place”.
 

 

Dans le cadre de ce travail sur “mémoires vivantes”, les modèles de Courcelles -Chaussy lui ouvrent leurs portes mais aussi leurs coeurs  pour se faire photographier.

 

Si Michel a exposé à différentes reprises, des trinitaires au château de Courcelles, en passant par la porte des Allemands, aujourd'hui il nous invite à une expo rétrospective de ces expositions précédentes. “Ma mère n'ayant pas pu se déplacer pour mes précédentes expositions, j'ai décidé de faire venir mon exposition à elle. Ainsi, j'exposerai une centaine de photographies dans mon village natal, à Folschviller”. Du 20 Juin au 31 Août 2017, vous retrouvez les images de Michel au Crédit Mutuel De Furst.

 

 

Venez découvrir les photographies de Michel-Nicolas Weiland :  
Web Facebook  Flickr 

Ainsi que sur sa galerie Photo-Forum : http://micheljeannicolasweiland.photo-forum.fr/