EXPOSITION METZ PHOTO 9.3 Thomas Bideau "Au cœur de L’ordinaire” / Stéphane Tinnes –Kraemer “ Arbres Urbains”

Du Dimanche 21 Février 2021 au Vendredi 23 Avril 2021
  • EXPOSITION METZ PHOTO 9.3 Thomas Bideau "Au cœur de L’ordinaire” / Stéphane Tinnes –Kraemer “ Arbres Urbains”
  • EXPOSITION METZ PHOTO 9.3 Thomas Bideau "Au cœur de L’ordinaire” / Stéphane Tinnes –Kraemer “ Arbres Urbains”
METZ-PHOTO revient avec son opus N°9 sur le thème

"LA NATURE ET LA VILLE".


 
Son parrain sera Giovanni Del Brenna.

LA NATURE ET LA VILLE

Dans les années 70, à Metz, Jean-Marie Pelt concevait l'écologie urbaine et fondait l'Institut Européen d'écologie. En 2018, toujours à Metz, se déroulait le G7 de l'environnement.  Il aura fallu 50 ans pour que l'écologie prenne toute sa place dans le débat public.  Mais quel est le rapport, aujourd'hui, entre la nature et la ville ? Entre le naturel et l'artificiel ?

Il semblait donc évident de proposer aux photographes messins de travailler sur le thème «  La Nature et la Ville ». Ce thème, volontairement ouvert, a permis aux participants de l'interpréter de la façon la plus personnelle possible. Le but étant de rendre visible et compréhensible leurs points de vue sur le sujet en utilisant leur propre langage, leur propre vécu.


 
Cette nouvelle saison commencera le 13 septembre 2020 et s'achèvera le 16 juin 2021.


Giovanni Del Brenna débutera la nouvelle saison avec METZ-PHOTO 9.1 dans le cadre de "Constellations de Metz". Ses photographies seront visibles du 13 septembre 2020 au 6 novembre 2020.

 

Giovanni Del Brenna


Né en 1974 à Gênes en Italie, il grandit au Brésil, à Rio de Janeiro, où il fréquente l'école française. De retour en Italie il obtient un diplôme d'Ingénierie Mécanique au Politecnico de Milan. Il décide alors de se consacrer à sa première passion : la photographie. Il suit les cours de l'International Center of Photography de New York et obtient le certificat de Photographie documentaire et photo-journalisme en 2002. Il intègre l'agence Grazia Neri la même année et devient assistant de James Nachtwey jusqu'en 2004.

En 2006 Hermès Italie lui commande les photos pour le livre “L'aria di Firenze” et il est nommé par Getty Images New Photographer for Advertisement 2007. Son travail a fait l'objet de publications dans plusieurs éditions nationales et internationales.

En 2014 il auto-édite son livre  Ibidem, projet personnel de 10 ans sur l'évolution des villes Globales.
Depuis la fermeture de l'Agence Grazia Neri il est distribué par l'agence LUZ jusqu'en 2018.
Distribué par PhotoOp depuis quelques mois, son projet Paris Agricole sur l'agriculture urbaine à Paris a été exposé sur les grilles de l'Hôtel de Ville de Paris de juin à août 2019.




 
METZ-PHOTO 9.3

Deux expositions




 
Thomas Bideau
“Au coeur de L'ordinaire”
Par la banale expérience de croiser de la nature dans nos villes,
la beauté poétique de ses couleurs, sons ou odeurs en sont vite oubliés.
Pourtant, la nature est partout chez elle malgré une volonté constante de décider où elle doit être.

Fort heureusement, cette nature n'en fait qu'à sa tête, elle grandit dans un recoin ou se prélasse au soleil sans se préoccuper de nous.
Par ces instants d'éternité, la nature contemple l'espace et les hommes, tout en gardant sa capacité à ne jamais perdre espoir !



 
Stéphane Tinnes–Kraemer
“ Arbres Urbains”

L'espace cimenté de la ville limite l'expérience de la nature. À mesure de l'artificialisation des sols, le vivant s'efface.

Que serait une ville sans nature ? Il faut parfois imaginer l'absence des choses pour y être plus sensible. C'est ainsi que mon intérêt s'est porté sur les arbres en ville.

Coincés entre béton et bitume, des parcelles sanctuarisées offrent un refuge à ces êtres remarquables dont la forme organique se heurte à la géométrie du lieu.

Cette présence anime le paysage. La ville m'apparaît alors autrement. Je découvre dans le silence des arbres urbains une autre expérience de la nature.

 

Commentaires