EXPOSITION METZ PHOTO 9.4 / Bruno Madec “ARCHITECTURE VEGETALE” / Sylvain Erbs “PASSANT,SOUVIENS-TOI”

Du Dimanche 25 Avril 2021 au Vendredi 18 Juin 2021
  • EXPOSITION METZ PHOTO 9.4 /  Bruno Madec  “ARCHITECTURE VEGETALE” /  Sylvain Erbs “PASSANT,SOUVIENS-TOI”
  • EXPOSITION METZ PHOTO 9.4 /  Bruno Madec  “ARCHITECTURE VEGETALE” /  Sylvain Erbs “PASSANT,SOUVIENS-TOI”
METZ-PHOTO revient avec son opus N°9 sur le thème

"LA NATURE ET LA VILLE".


 
Son parrain sera Giovanni Del Brenna.

LA NATURE ET LA VILLE

Dans les années 70, à Metz, Jean-Marie Pelt concevait l'écologie urbaine et fondait l'Institut Européen d'écologie. En 2018, toujours à Metz, se déroulait le G7 de l'environnement.  Il aura fallu 50 ans pour que l'écologie prenne toute sa place dans le débat public.  Mais quel est le rapport, aujourd'hui, entre la nature et la ville ? Entre le naturel et l'artificiel ?

Il semblait donc évident de proposer aux photographes messins de travailler sur le thème «  La Nature et la Ville ». Ce thème, volontairement ouvert, a permis aux participants de l'interpréter de la façon la plus personnelle possible. Le but étant de rendre visible et compréhensible leurs points de vue sur le sujet en utilisant leur propre langage, leur propre vécu.


 
Cette nouvelle saison commencera le 13 septembre 2020 et s'achèvera le 16 juin 2021.


Giovanni Del Brenna débutera la nouvelle saison avec METZ-PHOTO 9.1 dans le cadre de "Constellations de Metz". Ses photographies seront visibles du 13 septembre 2020 au 6 novembre 2020.

 

Giovanni Del Brenna


Né en 1974 à Gênes en Italie, il grandit au Brésil, à Rio de Janeiro, où il fréquente l'école française. De retour en Italie il obtient un diplôme d'Ingénierie Mécanique au Politecnico de Milan. Il décide alors de se consacrer à sa première passion : la photographie. Il suit les cours de l'International Center of Photography de New York et obtient le certificat de Photographie documentaire et photo-journalisme en 2002. Il intègre l'agence Grazia Neri la même année et devient assistant de James Nachtwey jusqu'en 2004.

En 2006 Hermès Italie lui commande les photos pour le livre “L'aria di Firenze” et il est nommé par Getty Images New Photographer for Advertisement 2007. Son travail a fait l'objet de publications dans plusieurs éditions nationales et internationales.

En 2014 il auto-édite son livre  Ibidem, projet personnel de 10 ans sur l'évolution des villes Globales.
Depuis la fermeture de l'Agence Grazia Neri il est distribué par l'agence LUZ jusqu'en 2018.
Distribué par PhotoOp depuis quelques mois, son projet Paris Agricole sur l'agriculture urbaine à Paris a été exposé sur les grilles de l'Hôtel de Ville de Paris de juin à août 2019.




 
METZ-PHOTO 9.4

Deux expositions



 
Bruno Madec
ARCHITECTURE VEGETALE
La vigne vierge, cette plante grimpante, envahissante, collante mais à l'esthétique surprenante.

Verdure verticale du printemps à l'été.
Rouge pourpre à l' automne.

Elle s'est imposée dans le paysage urbain. Exubérante sur les ruines , protectrice sur nos maisons.

C'est en parcourant la ville de Metz que mon attention a été attirée par cette plante qui part du trottoir, d' un parc ou d' un jardin et monte jusqu'au ciel.

Je vous invite à suivre ce parcours en quelques photos.


 



 
Sylvain Erbs
PASSANT,SOUVIENS-TOI


Le camp du Ban saint-Jean a été construit entre 1934 et 1936 dans le cadre de la Ligne Maginot. Il hébergeait le 146è  RIF  (Régiment d'Infanterie de Forteresse.) Après l'annexion de la Moselle au Reich, les autorités allemandes le transforment en camp de détention pour les prisonniers français et à partir de l'automne 1941, après l'Opération Barbarossa, pour les prisonniers soviétiques.

Ce camp de transit verra le passage de 300 000 prisonniers de l'Est, mais sur place, la malnutrition, les épidémies, la promiscuité, le manque de soins vont entraîner une mortalité très élevée : 204 fosses communes renfermant 23 000 victimes sont officialisées par une commission d'inspection mixte franco-soviétique le 15  novembre 1945.

Laissé à l'abandon en 1993 après le départ de l'armée française, il devient la propriété de la commune de Denting en 2016. Celle-ci envisage d'installer des panneaux solaires sur le site qui a déjà été déboisé. Le dossier est stoppé par la Préfecture, une commission d'enquête a été créée.  Deux visions du monde….
Le projet éolien a été abandonné.

Merci à Bruno et Gabriel pour les documents et leurs témoignages

Merci à L'association Franco-ukrainienne , et au Souvenir Francais
 

Commentaires